| 
  • If you are citizen of an European Union member nation, you may not use this service unless you are at least 16 years old.

  • You already know Dokkio is an AI-powered assistant to organize & manage your digital files & messages. Very soon, Dokkio will support Outlook as well as One Drive. Check it out today!

View
 

Chomsky, Noam

Page history last edited by evelinepicard 15 years ago

 

Biographie[1]


 

 

Noam Chomsky est né le 7 décembre 1928 à Philadelphie de parents juifs. Très top, il s’intéresse aux langues notamment à l’hébreux et au Yiddish. Dès son adolescence, il est professeur d’Hébreux. Il entre en 1945 à l’université de Pennsylvanie pour commencer ses études en linguistique, c’est à ce moment qu’il fera la connaissance de son mentor Zelig Harris. Entre 1951 et 1955, il écrit à Harvard sa thèse de doctorat (Transformational Analysis) qui sera les bases de sa théorie sur la grammaire générative. En 1955, il publie The Logical Structure of Linguistic Theories.

 

 Suite à cette publication, il entre au MIT comme professeur où il enseigne toujours. Durant les années 60, 70 et 80, Chomsky est très actif, il publie de nombreux ouvrages sur la linguistique et peaufine sa théorie de la grammaire générative. Il développe alors l’idée qui les langues possèdent tous une base commune et qu l’humain possède dès la naissance les facultés pour apprendre le langage. Afin de prouver ses théories, il entreprend d’analyser un nombre monumentale de langues diversifiées. Comme il est plus évident d’analyser sa langue maternelle, il forme plusieurs amérindiens, indigènes et aborigène safin qu’ils analysent leurs langues maternelles. 

 

 En parallèle à sa carrière universitaire, Chomsky est très actif sur le plan politique. Il se considère lui-même comme un anarchiste-socialiste et il est très farouchement contre la guerre au Vietnam. Encore en 2008, Chomsky s’implique dans la politique et critique de façon radiale les politiques étrangères et le rôle des médias dans la société.

 

 Résumé d’articles 


 Noam Chomsky, Question de forme et d’interprétation. Paris, Éditions du Seuil, 1980, 278p,

Cette article à pour but de retracer les progrès effectuer dans le domaine de la linguistique au cours des cinquante années afin de mettre en lumière où en est cette science. Pour cela, on utilise les théories de Jespersen qui prétendent qu’il est possible de créer un grammaire universelle. Toutefois, cette grammaire ne pourra que relever les règles présentent dans la majorité des langues ne sera possible que par l’utilisation d’une de ces langues.

 

Noam Chomsky, De la nature du langage. Paris, Éditions du Seuil, 1980, 278p,

Dans cette article, on tente de proposer une méthode permettant l’analyse du langage. Bien que l’utilisation du langage est essentielle pour l’analyse du langage, il est possible de développer des outils pertinents pour l’étude des règle grammaticale. De plus, Chomsky pose l’hypothèse que la faculté du langage ainsi que certaine de ses règles innées étant donné que plusieurs personnes connaissent ces règle sans même avoir vécu des expérience significative qui aurais pu leur permettre de les acquérir. 

 

Noam Chomsky, Conditions sur les transformations. Paris, Éditions du Seuil, 1980, 278p,   

 Le but de cette article est de résoudre les problèmes de l’analyse linguistique de façon empirique. Toutefois, pour Chomsky, il est inévitable qu’en généraliser les règles grammaticales, on délaissera certains aspects pour en favoriser d’autres. Ce sacrifices est néanmoins nécessaire si l’on veut transformer ces règle en objet d’étude réaliste. 

 

Noam Chomsky, Conditions sur les règles de grammaire. Paris, Éditions du Seuil, 1980, 278p,

Dans cette article, Chomsky décrit par quel processus les humain acquiert la faculté du langage. Selon lui, nous possédons biologique et génétiquement la faculté d’acquérir le langage. Toutefois, bien que cette condition existe elle doit être jumeler à l’expérience afin que l’on puisse développer le langage. Ainsi, au cours de notre vie, grâce aux interactions sociales, nous développons un système qui nous permet d’entrée en communication avec les autres.

  

Noam Chomsky, Les conférences Whidden. Paris, Éditions François Maspero, 1977, 282p.

 Cette conférence à pour but de mettre de l’avant l’utilité de comprendre comment l’humain acquiert et se sert du langage. Selon Chomsky l’acquisition du langage se fait par la construction progressive et la compréhension de nombreuse règles grammaticale. C’est par l’expérience et l’interaction que les enfants apprennent à utiliser le langage et a construirent une interprétation des perceptions qu’ils ont de leur environnement ce qui leurs permettent de le communiquer. 

 

Noam Chomsky, Problème et mystère. Paris, Éditions François Maspero, 1977, 282p.

Dans cette conférence Chomsky tente de séparer en deux grandes catégories les questions posées en études linguistiques. La première catégorie regroupe les questions dont les scientifiques en sont arrivés à une compréhension satisfaisante, les problème. :a deuxième catégorie, les mystères sont les questions qui on peu cheminé depuis leur formulation. Ces question concernant les motivations des humains a choisir certaine règles grammaticale restent mystérieuse du fait qu’elle relève d’une position idéologique de laquelle les scientifique n’arrivent à se sortir. 

 

Noam Chomsky, À propos des structures cognitives et de leurs développement : Une réponse à Piaget. Paris, Éditions du Seuil, 1979, 521p.

Cette article est le fruit d’une réponse  à une critique de Jean Piaget sur la théorie de Chomsky voulant que l’on peut étudier le langage comme l’on étudie un organe humain. Selon Chomsky, l’étude du langage doit de faire en relevant les caractéristiques communes à toute forme de langage humain. Afin d’appuyer sa théorie il fait ressortir que l’acquisition du langage le fruit de l’inné associé aux expériences qui eux sont impossible a rendre compte.

  

Noam Chomsky, Discussion des commentaires de Putnam. Paris, Éditions du Seuil, 1979, 521p.

Dans cette réponse à Putnam, Chomsky veut éclaircire sa position par rapport à l’innéisme. Ainsi, il clarifie que bien qu’il ne nie pas l’importance de l’innée dans l’acquisition du langage et plus généralement dans l’acquisition de n’importe quelles facultés cognitive, il accorde un rôle prédominant aux expériences vécues. 

  

Noam Chomsky, L’approche linguistique. Paris, Éditions du Seuil, 1979, 521p.

Dans cette article, Chomsky élabore la théorie que l’acquisition du langage ce fait en deux étape. D’abord l’étape initial laquelle l’être humain n’a vécu aucun expérience. Puis au fil des expérience il atteindra l’étape stationnaire qui une fois atteinte sera cristallisé

  

Noam Chomsky. Structures syntaxiques, La Haye, Éditon Du Seuil, 1969, 147p.

Cette exposée présente les différentes règles et niveaux de règle permettant de comprendre et d’analyser les langues naturelles. Grâce à ces règles linguistiques, il est possible d’obtenir des procédure d’évaluation de la grammaire.

  

Noam Chomsky. Le langage et la pensée, Paris, Éditions Payot, 1968, 145p.

Dans cette conférence, Chomsky relève les contributions des études linguistiques à la compréhension de la pensée humaine. Selon l’auteur, les sciences d’aujourd’hui sont compartimenté et limite la compréhension de la pensé humain. Ainsi, par son approche il tente d’inclure la psychologie, la linguistique et la philosophie afin de comprendre comment l’humain associe le langage à ses idées et à ses perceptions de l’environnement.

  

Noam Chomsky. Responsabilité des intellectuels, Londre, Contre-Feux, 1996, 165p.

Dans ce livre, Chomsky tente de définir le rôle éthique des intellectuels. Selon lui, les intellectuels ont le devoir de promouvoir le vérité et les faits au grands publique et aux intervenants sociaux. Ainsi, ils pourront faire savoir les faits véridiques aux grand publique en contrebalançant les positions idéologique véhiculé dans les médias. Afin d’appuyer son opinion, il démontre comment l’information fut manipuler lors de la guerre au Cambodge et au Timor Oriental. 

 

Denis Robert et Weronika Zarachowitcz. Deux heures de lucidité, Sienne, Les Arenes, 1999, 184 p.

Dans cette entrevue, Noam Chomsky nous donne son opinion sur des sujet aussi diversifier que la construction du pouvoir, les politiques étrangères  États-Unis, la responsabilité éthique des intellectuels et du publique. Ainsi, Noam Chomsky nous met en garde sur la construction d’un faux consensus culturel établi dans les médias.

 

Noam Chomsky. Comprendre le pouvoir premier mouvement, Bruxelle, Les éditions Aden, 2005, 198p.

 Dans cette conférence, Chomsky tente de démontrer comment les institutions gouvernementales américaines on fait pour construire leur pouvoir. De plus, il dénonce les politiques étrangères des États-Unis tout démontrant l’impact du militantisme sur la culture. Il démontre ainsi, le choix des discours utiliser par le pouvoir et l’impact de celui-ci sur l’idéologie dominante. 

 

Noam Chomsky. New world relationships, Khaalej Times, 10 march 2006

Dans cette article, l’auteur explique les relations qui sont entrain de forger entre les différente nations et qui changera l’ordre mondial. Ainsi les superpuissance de l’Europe et de l’Amérique du nord devront bientôt négocier avec les nations du Moyen-Orient de l’Amérique latine et du moyenne orient qui sont entrain de s’associé afin d’unir leur force et d’être en mesure de compétitionné contre les nation occidentales.

 

Noam Chomsky, The disconnect in US démocraty, Khaleej Time, 29 octobre 2004

 Dans cette article Chomsky démontre comment les citoyens américains sont systématiquement exclu de la politique. Bien que les citoyens ont le droit de vote, ceux-ci se retrouvent confrontés à une énorme machine subventionner par des partie privé. Ainsi seul une poigné d’élite on accès aux zones de pouvoir.

 

 

Analyse constructiviste


 

 À la lumière de cette bibliographie commentée, il est possible de démontrer que l’œuvre de Noam Chomsky s’inscrit et a participé à l’élaboration de l’approche constructiviste. En effet, ses études sur la linguistique et l’acquisition du langage sont basées sur le rôle de l’expérimentation et des interactions sociales. Comme il est écrit dans les conférences de Whidden, le langage se construit par l’échange entre l’individu et son environnement. Bien qu’il accepte le rôle de l’innée de ce processus, il ne lui donne qu’un importance de deuxième ordre. De plus, dans ses écrits concernant la politique, Chomsky démontre comment il est possible de construire un consensus et par conséquent qu’il est possible de le déconstruire.

  

Au niveau de sa méthodologie, Chomsky se situe à cheval entre l’approche empirique et constructiviste. Il tente d’inclure le plus grand nombre d’auteur et de discipline dans la construction de ses théories. Toutefois, il considère le langage comme un objet d’étude que l’on peut isoler et analyser indépendamment de son environnement.



[1] D’après son site Internet officiel : http://www.chomsky.info/ 

 

Comments (0)

You don't have permission to comment on this page.